Les Fragments Dantonin Critique Essay

MCinéma.com

Loin de nous égarer dans un propos confus, le réalisateur parvient, grâce à une mise en scène inspirée et la performance habitée de Grégori Derangère, à rendre palpitant un sujet à priori plus littéraire que cinématographique.(...) Son souvenir et son ressenti hanteront durablement.

Le Journal du Dimanche

A l'arrivée, Gabriel le Bomin signe un film ffort et juste (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Nouvel Observateur

(Le) film, qui a du mal au départ, auquel il faut du temps pour se trouver, (...) à force de patience, d'intelligence et de retenue finit par faire mouche.

L'Express

Voir la critique sur www.lexpress.fr

L'Humanité

Un curieux film, vraiment, qui laisse dans l'expectative et le suspens sur ce que va ensuite nous donner l'auteur.

Paris Match

Avec une maîtrise intuitive et une grande sensibilité, Gabriel le Bomin évite les clichés et offre un point de vue décalé par rapport aux codes du film de guerre, en privilégiant les blessures enfouies de l'âme.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

Le cinéaste parvient à représenter les blessures invisibles d'Antonin en alliant un réalisme clinique à une approche subjective et sensible.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Score

Un montage rythmé comme une respiration essouflée, des images s'attardant sur les sensations épidermiques du héros. Une palpitation sublime qui balaye d'un revers les facilités de l'intrigue.

La critique complète est disponible sur le site Score

Studio Magazine

Voir la critique sur www.studiomag.com

La critique complète est disponible sur le site Studio Magazine

TéléCinéObs

Original et finalement très contemporain sur le fond, prometteur et inventif sur la forme, ce premier film tranche singulièrement dans la production cinématographique française.

Télérama

(...) Entre le risque de se banaliser dans une reconstitution classique, ou celui de se figer dans un " cas clinique " démonstratif, le film trouve un ton personnel.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Ciné Live

Voir la critique sur www.cinelive.fr

La critique complète est disponible sur le site Ciné Live

Le Monde

(...) Cette reconstitution lève le mystère du personnage et achemine le film vers une consolatrice trasparence qui n'a que peu à voir avec l'abomination qu'il prétend dénoncer.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Parisien

(...) Ce film, qui a de multiples résonnances aujourd'hui, n'égare jamais sa puissance de tir.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Le Point

par François-Guillaume Lorrain

Voir la critique sur www.lepoint.fr

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Ouest France

L'exercice est parfois ardu dans sa rigueur et lourd dans ses répétitions, mais il pose les bonnes questions sur les notions de culpabilité et de responsabilité qui taraudent les consciences bien longtemps après que les armes se soient tues.

Première

Une maladresse ici, deux lourdeurs là, certes, mais une justesse de ton, tout du long.

La critique complète est disponible sur le site Première

Chronic'art.com

Comme son nom l'indique, le film n'est que fragments et gesticulations.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Libération

Cela n'empêche pas les poncifs de s'immiscer, ni l'intrigue romanesque (cinq prénoms et autant de trajectoires servant de fil rouge) de flotter.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Les Inrockuptibles

C'est insupportable de niaiserie putassière, et irregardable.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles
Publiée le 07/11/2013

Indéniablement, Gabriel Le Bomin a su exploiter intelligemment un budget assez restreint pour nous offrir une œuvre sans concessions, mais surtout sans pathos et d'une grande sobriété. On sent ainsi à chaque minute la volonté de coller à la réalité, de montrer une peinture à la fois sensible et réaliste de la Première Guerre mondiale tout en racontant une histoire, et surtout en s'attachant aux terribles traumatismes qu'ont suffi bien des soldats. Le problème, c'est qu'à force de vouloir ne jamais trop en faire, le réalisateur étouffe quasiment toute l'émotion qu'un tel sujet aurait dû provoquer automatiquement. On a beau ne pas être indifférent au sort de notre héros, on ne se passionne pas plus que cela non plus pour ses malheurs, et ce alors que celui-ci est plutôt attachant. Il n'y a pourtant pas de réelles fausses notes et même quelques scènes aussi dures que réussies, mais « Les Fragments d'Antonin » reste malheureusement trop froid, trop carré pour séduire totalement. Dommage, l'entreprise était belle.

Partagez :FBfacebookTWTweetG+Google
Categories: 1

0 Replies to “Les Fragments Dantonin Critique Essay”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *